© Nicolas Grosmond

Crèche de Noisy-Le-Roi par WRA et Ithaques

Après avoir livré la crèche en Papier à Paris, l’agence WRA (Wild Rabbits Architects) accompagnée d’Ithaques livre une nouvelle crèche de 80 berceaux à Noisy-le-Roi. D’une surface de 1 108 m2 pour un budget de 2,8 millions d’euros, la crèche est ouverte depuis janvier 2021.

© Nicolas Grosmond

Réunir les quatre crèches existantes

Telle fut la mission confiée aux architectes par la ville des Yvelines, sur le terrain d’une ancienne école qui a la particularité d’avoir une pente importante. Pour ce faire, les architectes ont opté pour la construction d’un grand plateau, disant adieu aux différents paliers de la structure existante, recouvert par une toiture végétalisée.

© Nicolas Grosmond

Une toiture végétalisée

La crèche de Noisy-Le-Roi s’installe dans un quartier pavillonnaire qui possède une certaine déclivité, de ce fait, le terrain est obligatoirement vu des maisons environnantes. Les architectes de WRA et Ithaques ont donc par générosité, offert une toiture végétalisée en guise de panorama. L’équipement en devient alors discret, c’est ainsi qu’est entré en scène les paysagistes de Chorème, qui ont eu pour mission de signaler la crèche à travers le sol qui la relie à la rue.

© Nicolas Grosmond

Une organisation poreuse pour favoriser les rencontres

L’organisation spatiale de la crèche de Noisy-Le-Roi s’articule autour d’un axe central qui suit le faitage de la toiture. De cet axe, vient s’installer six unités qui sont constituées d’un bloc fermé pour accueillir les berceaux et la salle de change et d’un bloc ouvert pour l’espace d’éveil. La partie administrative vient quant à elle se loger au niveau inférieur, jouant ainsi le rôle de soutènement de la structure. 

© WRA

En façades, les salles des berceaux dépassent légèrement de la toiture tandis que les espaces d’éveil sont en retraits créant par suite un préau abrité des vents pour chaque unité.

© Nicolas Grosmond

Les façades sont enduites pour reprendre le vocabulaire des maisons voisines, tandis que les menuiseries extérieures sont mixtes (bois-alu).

© WRA

Côté technique, comme vous pouvez le voir dans la galerie d’image en bas de l’article, la structure dimensionnée par le bureau d’études Mecobat est relativement simple, il s’agit ni plus ni moins d’une ossature métallique que l’on retrouve dans les hangars agricoles. Pour la toiture végétalisée, les architectes ont choisi la solution d’Ecovégétal qui comporte 15cm de substrat. 

  • Architecte : WRA
  • Architecte associé : Ithaques
  • Maître d’ouvrage : Ville de Noisy-le-Roi
  • BET TCE : Mecobat
  • Économiste : Mecobat
  • Paysagiste : Chorème
  • Janvier 2021 : date de livraison
  • Budget : 2 800 000 €HT
  • Surface : 1 108 m2
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Ne loupez plus les projets - Abonnez-vous à notre newsletter

Kiiwan est un site d’information spécialisé dans le BTP depuis 2009. La plupart des articles résultent de questions-réponses avec les acteurs.

Kiiwan.com est un site d’information spécialisé dans le BTP depuis 2009. La plupart des articles résultent de questions-réponses avec les acteurs.

Actualités

Nos Services

Kiiwan

© 2009 – 2021 Kiiwan

S'abonner

Une semaine sur deux, les derniers projets d’architecture.

1 Partages
Partagez
Enregistrer
Partagez
WhatsApp
Tweetez